L'ennemi de l'exosquelette de travail en cette année 2019 reste : la polyvalence.

Nous sommes encore bien loin d'un exosquelette intelligent (donc actif, avec moteurs, actuateurs, batteries, cartes électroniques mais surtout lois de commandes, qu'aujourd'hui personne au monde ne sait écrire de façon suffisamment exhaustive...), au point de pouvoir assister un opérateur à la juste mesure de son besoin, à tout moment de sa journée. Au moment où il porte sa charge, comme au moment où il scanne son article, comme à celui où il refait ses lacets, se gratte le nez, s'essuie le front, ou trébuche accidentellement...

Le meilleur ami de l'exosquelette d'aujourd'hui, et le garant du succès de son déploiement, est le cas d'usage bordé. Celui où l'on sait très exactement tout ce que fait un opérateur pour réaliser sa tâche, où la typologie des gestes est parfaitement circonscrite, où les poids pris en charge sont connus, les hauteurs de prise et dépose relevées, où le poste a été le cas échéant réorganisé en vue de la mise en œuvre d'un exo, etc. EXHAUSS peut alors répondre avec un exosquelette qui "coche toutes les cases".

Pour ce faire, sollicitez un audit de poste chez vous sur site, pour que nous définissions la meilleure configuration d'exosquelette possible pour le cas d’usage et l’environnement du poste de travail : des fonctionnalités non négociables à des subtilités annexes et de confort.